Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Claude Sureau

(Séance du 1er juin 1985)

Réflexions sur la nature et les implications éthiques de l'acte médical en gynécologie-0bstétrique

par Claude SUREAU (Clinique Universitaire Baudelocque - Paris), invité.

La médecine de la reproduction est particulièrement confrontée à des problèmes éthiques.  Ceux-ci sont liés à la signification et aux motivations de la procréation et du refus de procréation : désir d'enfant hors normes, contraception, contragestion, interruption volontaire de grossesse, interruption thérapeutique, voire euthanasie.  Ils sont liés aussi au conflit éventuel entre les intérêts de la mère et ceux de l'enfant.

En arrière-plan de toutes ces difficultés, se situe le problème fondamental de la signification de l'acte médical qui cesse d'être une aide à la solution d'une situation pathologique pour devenir une prestation de service dans le cadre d'une demande de convenance personnelle.

Dans toutes ces situations, le médecin peut être amené à jouer un rôle d'arbitre entre les besoins ou le désir de l'individu et les contraintes de la société.  Sa responsabilité et par voie de conséquence, son indépendance doivent être totales.

SUMMARY

The reproductive medicine is facing ethical problems.  They deal with the meaning of and the reasons for procreation or non-procreation : desire of a child by unsual means, contraception, contragestion, interruption of pregnancy, euthanasia.  They deal also with the conflict between the interests of the mother and those of the child.

In the background lies the fundamental problem of the significance of the medical action : being traditionally a help for the diseased, it becomes a service offered to a personal convenience.

Furthermore the practitioner may have to assume the responsibility of a choice between the request of the individual and the strain of the society.  In order to fulfil this role, its independence must be guaranteed.