Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Paul De Vuyst

(Séance du 22 février 1986)

ÉTUDES MINÉRALOGIQUES DU POUMON PROFOND

par Paul DE VUYST (Service de Pneumologie de l’Hôpital Erasme – ULB), invité, et P. DUMORTIER et J.C. YERNAULT, collaborateurs.

Les techniques microscopiques (de la microscopie optique à la microscopie électronique, couplée à l’analyse élémentaire par spectrométrie de rayons X), utilisées en minéralogie pour l’identification des petites particules, peuvent être appliquées à l’analyse de la pollution pulmonaire par diverses particules inorganiques.  La mise en évidence d’une contamination  par l’amiante devient aisée grâce à l’analyse du liquide de lavage bronchoalvéolaire (ou du tissu pulmonaire).  Permettant de confirmer un contact professionnel suspecté avec l’amiante mieux que l’anamnèse fouillée, elle a des conséquences médico-légales importantes.  L’intérêt de ces études ne se limite pas aux problèmes en liaison avec l’amiante ; elles permettent aussi de mieux comprendre la pathogénie de pneumoconioses rares, comme l’aluminose ou la fibrose pulmonaire, qui se développe chez certains techniciens dentistes. 

SUMMARY

Microscopical techniques used by the mineralogist to identify small particles (from the optical microscope to the electronical microscope coupled to an X-ray energy dispersive spectrometer) can be applied to the analysis of lung pollution by various inorganic particles.  Asbestos pollution can be easily disclosed by analysis of bronchoalveolar lavage fluid or lung tissue.  This allows to confirm a professional contact with asbestos related problems : they also contribute to better understand the pathogenesis of rare pneumoconioses such as aluminosis or dental technicians lung fibrosis.