Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé L. Dinu Stanescu

(Séance du 28 avril 1990)  

STADES PRÉCOCES ET ÉVOLUTION DE LA PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE

par L. Dimu STANESCU (Service de Pneumologie, Cliniques universitaires St.-Luc de l’UCL), invité.

La pneumopathie chronique obstructive (PCO) représente une cause importante de mortalité et d’incapacité de travail.  Dans une étude transversale suivie d’une étude longitudinale, dans un groupe homogène de travailleurs de la métallurgie, tous fumeurs, nous avons montré que la pente alvéolaire d’azote était le test le plus souvent altéré, en l’absence de toute symptomatologie respiratoire.  Le pouvoir prédictif de ce test se révélait toutefois insuffisant pour permettre de généraliser son usage pour la détection précoce de la PCO.  Ces travaux nous ont permis de mieux comprendre les problèmes soulevés par le dépistage de la PCO, de préciser les facteurs de risque ainsi que les possibilités d’une intervention thérapeutique sur l’évolution de la maladie.