Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jean Milaire, correspondant

(Séance du 25 mai 1991)

LES EFFETS TÉRATOGÈNES DE L'ACÉTAZOLAMIDE CHEZ L'EMBRYON DE SOURIS

par Jean Milaire, correspondant (Laboratoire d'Anatomie et d'Embryologie humaines, campus Érasme de la Faculté de Médecine de l'Université libre de Bruxelles)

L'étude des embryons de souris prélevés 4, 24 et 48 heures après l'administration d'une dose tératogène d'acétazolamide à la mère gestante suggère fortement que les déficiences squelettiques postaxiales qui en résultent dans les membres antérieurs puissent être le fruit d'une perturbation sélective du processus d'induction de la crête épiblastique apicale, vraisemblablement consécutive à une acidose tissulaire transitoire. La stase vasculaire provoquée par le traitement permet d'expliquer la localisation sélective de l'atteinte au niveau des bourgeons antérieurs et sa prédilection pour le membre droit.