Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Yves Coppens, correspondant étranger

(Séance du 18 décembre 1993)

L’HISTOIRE DE L’HISTOIRE DE L’HOMME   

par Yves COPPENS (Collège de France).

La Paléontologie et la Biologie moléculaire s’entendent pour situer l’origine de la famille des hominidés en Afrique orientale vers huit millions d’années ; notre histoire aurait donc commencé là, entre la grande faille que l’on nomme la Rift Valley et l’Océan indien ; elle s’est déroulée dans ces grandes savanes est-africaines puis sud-africaines pendant une bonne demi-douzaine de millions d’années, puis s’est étendue à partir de 2.000.ooo d’années à l’ensemble de l’ancien monde et à partir de quelques centaines de milliers d’années au mieux, peut-être quelques dizaines de milliers d’années seulement, à la totalité de la planète.

Or, il se trouve que la communauté scientifique qui s’est intéressée à notre passé, l’a découvert dans l’ordre inverse de son ancienneté : l’Homo sapiens neandertalensis de 50.000 ans d’abord, en 1828 ; l’homo erectus de 500.000 ans ensuite, en 1891 ; l’Australopithecus de 2.000.000 d’années enfin, en 1924.  Mais cette progression douce dans le temps n’a pas empêché les scientifiques d’avoir, à chaque découverte, une réaction de méfiance, de réticence, voire de rejet.  Aucun homme fossile n’a été véritablement bien accueilli et la Paléoanthropologie doit encore aujourd’hui se battre pour faire admettre ses conclusions.