Académie royale de Médecine de Belgique

|

Communications à l'Académie

Contributions au Bulletin de l'Académie

- De l'action de quelques sels minéraux sur le rendement en extrait soluble des farines diverses. Bull (1920)

- Contribution à l'étude de l'influence des électolytes sur le rendement en extrait soluble de la farine de maïs. Bull (1921)

- Sur les réactions chimiques d'identification de la Yajéine (substance de l'ayahuasca), en collaboration avec M. Clinquart, Bull (1926), pp. 19-29.

 

Le travail décrit l'isolement d'un alcaloïde majoritaire (dénommé yajéine) à partir d'une liane utilisée comme stupéfiant par certaines tribus indiennes vivant en Colombie. Les auteurs décrivent des réactions colorimétriques d'identification qui permettraient de dépister cette substance susceptible d'engendrer une toxicomanie. On sait maintenant que la liane incriminée est une plante de la famille des Malpighiacées dont le nom scientifique est  "Banisteriopsis caapi (Spruce) C.V. Morton" Cette liane est également connue sous le nom de "ayahuasca" ( nom quechua très utilisé  en Equateur et maintenant sur le web), "caapi" ( Brésil, Vénézuéla), "Natem "( Pérou)... Quant à la yajéine, elle a ensuite été reconnue semblable à l'harmine, principe actif isolé dès le XIXe siècle à partir d'une rutacée méditerranéenne, le harmel (Peganum harmala L.). Le terme harmine a par conséquent une antériorité par rapport au terme yajéine yajéine qui a maintenant disparu de la littérature scientifique contemporaine. L'harmine est inhibitrice des MAO (momoaminoxydases) et est douée de propriétés psychotropes à doses élevées.