Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé André Kahn

(Séance du  24 octobre 1998)

LA MORT SUBITE DU NOURRISSON : RÉDUCTION DE L’INCIDENCE DES DÉCÈS EN BELGIQUE

par A. KAHN (ULB), invité.

Les travaux actuels offrent une image plus complète des processus responsables des décès des nourrissons durant le sommeil.  Les techniques d’enregistrement et de surveillance nous permettent de protéger des enfants à risque accru, et de mieux comprendre les effets de l’environnement sur les contrôles neurophysiologiques des nourrissons.  Une stratégie de prévention de masse efficace est devenue possible.  La politique d’information menée ces cinq dernières années auprès des professionnels de la santé et des familles a contribué à réduire la fréquence des morts subites de plus de moitié.  La coordination des efforts de prévention et assurée par l’ « Observatoire National de la Mortalité des Nourrissons » qui, en coordination avec les professionnels de la santé, les organismes s’occupant de la petite enfance et la presse, lutte pour prévenir les morts inopinés de nourrissons en Belgique.  Une réduction supplémentaire de la mortalité infantile est espérée au cours des années prochaines.

_________________