Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Philippe Menasche

(Séance du 19 décembre 2003)

TRANSPLANTATION CELLULAIRE

par M. MENASCHE (Hôpital européen Georges Pompidou – Paris), invité.

La transplantation de cellules musculaires squelettiques (myoblastes autologues) dans une cicatrice d’infarctus a pour objectif de restaurer une fonctionnalité des zones akinétiques et de contribuer ainsi à l’amélioration du pronostic chez des patients présentant des insuffisances cardiaques ischémiques sévères.  Le bienfondé de ce concept repose sur de multiples études expérimentales et les résultats des premiers essais cliniques de phase 1.  De nombreuses questions restent toutefois en suspens : analyse comparative des myoblastes par rapport à d’autres types cellulaires, notamment les cellules souches de la moelle et les cellules souches embryonnaires ; optimisation de la survie des cellules et de leur intégration fonctionnelle après leur implantation ; mécanismes par lesquels le tissu ainsi greffé affecte la fonction cardiaque ; limitation du caractère invasif des techniques d’injection et extension possible de la technique aux cardiopathies non ischémiques.  Seules des études cliniques méthodologiquement rigoureuses, fondées sur des arguments expérimentaux déjà solides, permettront de répondre à ces questions et de mieux situer la place de la thérapie cellulaire dans l’arsenal des moyens dont nous disposons déjà pour traiter l’insuffisance cardiaque grave.

______________________