Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Jean-Pascal Machiels

 

(Séance du 26 octobre 2013)

THÉRAPIES MOLÉCULAIRES CIBLÉES EN ONCOLOGIE

par Jean-Pascal MACHIELS (UCL), invité.            

Les « thérapies ciblées » sont des nouveaux médicaments anti-cancéreux qui sont plus sélectifs que la chimiothérapie pour les cellules cancéreuses car elles visent à bloquer les protéines impliquées dans la genèse du processus cancéreux. Elles épargnent donc les cellules normales tout en détruisant une partie de la tumeur avec comme conséquence des traitements potentiellement plus efficaces et théoriquement moins toxiques.

Certains paramètres permettent déjà d’identifier des sous-groupes de patients pouvant bénéficier de ces nouvelles thérapies (par exemple amplification du gène HER2 et efficacité du Trastuzumab ou mutation dans le gène Kras et résistance aux anticorps contre le récepteur au facteur de croissance épidermique- EGFR). Cependant, malgré certains succès, la majorité des patients ne répond pas à ces nouvelles thérapeutiques ou développe rapidement une résistance au traitement. Les mécanismes impliqués sont multiples.

Il est important de tenter de comprendre comment les tumeurs malignes échappent à la pression médicamenteuse. En analysant au laboratoire les biopsies tumorales de patients traités dans nos essais thérapeutiques (principalement réalisés dans le cancer de la tête et du cou), nous étudions les mécanismes d’action précis de ces nouvelles molécules ainsi que les facteurs moléculaires pouvant éventuellement prédire la réponse et de résistance à ces nouveaux traitements. Nos travaux suggèrent que les cellules cancéreuses s’adaptent à nos médicaments ciblés en activant d’autres signaux de survie leur permettant ainsi d’échapper à la thérapeutique donnée.

__________________