Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Samuël Leistedt (Lauréat du Prix Alvarenga de Piauhy 2011)

 

Contribution à l’étude du trouble dépressif majeur en utilisant des mesures non invasives de complexité durant le sommeil

par le Dr Samuël LEISTEDT

 

La maladie dépressive est très prévalente et l’une des principales causes de morbidité dans le monde.  Il s’agit d’un syndrome hétérogène qui intéresse plusieurs systèmes physiologiques tels que les systèmes cardio-vasculaire, immunologique et endocrinien par exemples.

La dépression se caractérise également par l’absence de marqueurs diagnostiques spécifiques, mais également par une réponse partielle, et souvent insuffisante au traitement actuellement disponible, tant sur le plan psychopharmacologique que psychothérapeutique.

Enfin, de par une réponse qui n’est trop souvent que partielle aux approches thérapeutiques disponibles et un caractère généralement chronique, la dépression s’accompagne également de troubles comorbides tels que les addictions, les troubles anxieux, les manifestations somatiques diverses et fréquentes, ainsi que parfois d’implications médico-légales.

L’intérêt croissant de l’étude de la complexité des signaux biologiques et médicaux a changé la manière dont nous appréhendons aujourd’hui la physiologie des organismes vivants ainsi que les processus pathologiques.  La finalité est de comprendre comment « l’infiniment petit », les cellules et les tissus, s’organisent au « niveau macroscopique » et ainsi de comprendre :

  1. les propriétés dynamiques globales d’un système physiologique ;
  2. le fonctionnement de la physiologie de manière intégrée ;
  3. comment ces propriétés dynamiques évoluent lorsqu’elles sont soumises, par exemple, au processus physiologique de la sénescence ou à un processus pathologique quel qu’il soit.

Ces questions sont d’une importance fondamentale tant dans le cadre de la modélisation en physiologie, dans la compréhension des phénomènes physiologiques, mais aussi en pratique clinique (« au lit du malade ») de par les implications concrètes potentielles qui découlent de ces méthodes de modélisation.

_________________